Un idéal est le Verger, paradis bien vivant qui déploie son souffle, sa poésie.

Un autre lieu pour rêver est le carnet de voyage. Sublimant le papier, il accueille l'imaginaire. Il peut quelquefois transformer une série de détails d'allure insignifiante en chemin initiatique.

                                          Chaque croquis, chaque aquarelle tend à appartenir à ce monde là.

La musique qui me nourrit est de la même essence.

 

Facebook Twitter Pinterest Flickr Instagram LinkedIn share